"O taste and see that the LORD is good: blessed is the man that trusteth in him." Ps 34.8

Joyeux Noël 2011 !

23 décembre 2011
Si vous voulez voir le vidéo dans son plein potentiel cliquez ici. Regardez le en plein écran !

Joyeux Noël à tous ! Que Dieu vous donne sa joie durant lors de ce temps des fêtes !

Date with the Lord no 15

21 décembre 2011
C’est la 15e Date With the Lord et probablement la dernière de 2011. Wow, c’est passé vite ! J’espère que celles qui ont participé ont été aussi bénies que moi ! Ça a vraiment été une des meilleures choses de l’automne pour moi dans ma vie ! Pour celles qui n’ont pas participé, mais ont lu les posts, j’espère que Dieu aura pu utiliser son  humble servante pour vous encourager à toujours chercher plus d’intimité avec le Seigneur de l’univers. Après tout, avoir une relation d’intimité avec Dieu, ça se vit de plusieurs manières !
Gloire à Dieu pour son si grand salut qu’il nous accorde à tous gratuitement !
 Louange de la journée :
«  Mieux vaut n’avoir qu’un croûton de pain sec et vivre dans la tranquillité que dans une maison où l’on festoie beaucoup tout en se querellant. » Pr 17. 1

L’année 2011 a été une année extrêmement difficile au niveau émotionnel, je n’ai partagé ici qu’environ la moitié des combats et luttes émotionnelles et spirituelles que j’ai vécu. Gloire à Dieu parce que j’ai tellement appris de lui ! Malgré tout ça, en 2011, Dieu exaucé un des désirs les plus chers à mon cœur : être maman à la maison ! L’année passée, à pareille date je n’étais pas du tout certaine que ça arriverait. Depuis, août dernier je suis officiellement une maman à temps plein !!!!
C’est pourquoi le Pr 17.1. Nous sommes vraiment loin d’être riche, mais nous ne manquons de rien. Même si nous n’avons pas tout le confort possible, nous sommes heureux comme jamais ! Nos vies sont beaucoup plus tranquilles et dans la paix que si je devais aller travailler. C’est une énorme grâce que Dieu m’a accordé cette année et pour cela 2011 est à célébrer en grand !

Tarte au sucre et bleuets

20 décembre 2011

Je ne suis pas une super grande amatrice de tarte au sucre, c'est trop sucré pour moi. Pour faire plaisir à monchéri, je fais quand même l'effort d'en faire environ une fois par année. Je n'avais pas vraiment planifié d'en faire pour Noël, mais comme après mes fudges il me restait du lait évaporé et qu'après mes pâtés à la viande (tourtières pour ceux qui ne viennent pas de ma région) il me restait un fond de tarte, je n'avais pas le choix !

J'ai quand même fait un compromis en ajoutant des bleuets, comme j'avais déjà entendu à la radio (ben oui, on parle même de recettes à la radio). J'ai bien aimé, car ça coupe un peu le goût sucré de la tarte au sucre et je crois que ce serait encore mieux avec des canneberges !! Si vous avez une très bonne recette de tarte au sucre vous n'avez qu'à ajouter 2 tasses de bleuet pour une grande tarte. Les miens étaient congelés (merci encore maman !). J'ai donc versé mes bleuets dans le fond de la tarte, puis le mélange à tarte au sucre par-dessus. J'ai parsemé quelques bleuets sur le dessus pour faire plus jolie. Comme mes bleuets étaient congelés, ma tarte a pris environ 10 minutes de plus à cuire, petit truc en passant.

Avant de vous donner ma recette de tarte au sucre, je veux faire une parenthèse. Dernièrement, j'ai parlé à des gens qui n'avaient jamais mangé de tarte au sucre maison. Ils ne connaissaient que celles du commerce.Peut-être que je n'ai jamais mangé de vraies bonnes tartes au sucre achetées, mais celles que j'ai goûtées ne se comparent même pas à une maison. Les tartes du commerce sont gélatineuses. Une tarte maison, est en générale bien plus crémeuse. Je comparerais ma recette à un sucre à la crème mous et moins sucré. Donc, si vous n'avez jamais mangé de tarte au sucre maison, vous manquez quelques choses, en plus c'est vraiment facile à faire !

Voilà donc la recette de ma mamie (je ne me trompe pas maman ?). Ce que j'aime dans les vieilles recettes, c'est qu'elles sont souvent faites avec des ingrédients plus simples et qu'en plus il y a souvent des instructions pour remplacer les ingrédients que l'on n'a pas. Je crois avoir testé toute les versions de cette recette et je crois qu'elles se comparent toutes.

- 2 tasses de cassonade
- 1/4 tasse de farine
- 385 ml de lait évaporé OU
   1 2/3 tasse de crème 15 % OU
   1 2/3 tasse de lait plus 1/3 de tasse de beurre

Mélanger la farine et le sucre dans une casserole, puis ajouter le lait. Porter à ébullition à feu doux en remuant constamment. Retirer du feu au premier signe de bouillon. Laisse légèrement refroidir, puis verser dans un fond de tarte. Cuire 35 minutes à 350 f.

Donne deux petites tartes ou 1 très grande. ATTENTION ne pas trop remplir les tartes, ça déborde facilement, je parle par maintes expériences.

S'il vous reste du mélange, c'est excellent sur les rôties du matin !



Date with the Lord- Poser des questions

18 décembre 2011
Ce que je voulais partager la semaine dernière ira pour plus tard.
Une des choses que j’ai encore plus apprise à faire dernièrement c’est de poser des questions à Dieu. Je crois que notre premier réflexe quand on a une question spirituelle ce n’est pas de le demander à Dieu premièrement, mais à d’autres qui pourraient nous répondre. À différents moment de ma vie j’ai fait face à des situations où les arguments humains ne me convainquaient pas, ou étaient insuffisant pour répondre à mes questions pratiques. On a l’impression que Dieu ne nous parle que par la Bible et que comme la Bible laisse beaucoup de questions d’ordre pratique sans réponse directe, ainsi Dieu ne peut pas vraiment facilement nous répondre. Dieu, peut nous parler par les circonstances et là je ne parle pas de : « s’Il ouvre la porte c’est oui, sinon c’est non », mais plutôt de circonstances qui nous enseignent clairement la vérité biblique que l’on n’arrive pas à saisir. Dieu nous parle aussi en nous ramenant des versets, des enseignements, des vérités à la mémoire.
Juste un exemple de comment Dieu s’est servit d’une circonstance pour m’enseigner. Il y a bien longtemps je me rappelle d’avoir fait un rêve où je me faisais cambrioler et que je choisissais de pardonner. Je me rappelle que dans mon rêve j’ai senti un tel poids s’enlever de mes épaules parce que j’avais décidé de pardonner, de passer par-dessus la faute. J’avais déjà entendu en théorie ce qu’était le pardon, mais je ne crois pas qu’à cette époque je l’avais vraiment expérimenté. Ce rêve à été pour moi le meilleur enseignement sur le pardon de ma vie. Parce que Dieu m’a fait sentir concrètement la liberté qu’apporte le pardon. Je ne lui avais pas demandé de m’enseigner sur le pardon, mais il l’avait fait, parce que j’avais vraiment besoin de cet enseignement à ce moment précis de ma vie.
Toute cette parenthèse pour dire que : poser des questions à Dieu en s’attendant de se faire répondre est une bonne chose. On ne peut vraiment pas savoir comment il va nous répondre, mais il le fait. Oui, souvent avec sa Parole, oui souvent avec des conversations que l’on peut avoir avec des frères, des prédications, mais aussi par des circonstances et aussi un temps de méditation et d’intimité dans sa présence.
Cet automne, peut-être parce que cette année nous sommes passé de 2 salaires à 1 salaire, j’ai vraiment été frappée par l’abondance et la consommation de notre société. Je me suis vraiment mise à me poser des questions sur quelle était l’attitude que Dieu voulait qu’on ait à l’égard de cette situation sociale. À l’approche de Noël, il est facile de se laisser entraîner dans la pression de la consommation. Pour ma part cette année, je me suis faite entraînée par le message opposé : l’anti-consommation. Que l’on entend moins fort, mais qui est tout de même beaucoup présent pendant le temps des fêtes. L’un comme l’autre est-il biblique ? J’ai donc demandé à Dieu, plus ou moins formulé comme ça : «  Quelle est la règle de consommation pour un enfant de Dieu? ».
Je n’ai pas encore une réponse tranchante, mais je veux partager avec vous ce que Dieu m’a révélé à travers toutes sortes d’occasions et méditations cet automne.
- « Je sais vivre dans l'humiliation, et je sais vivre dans l'abondance. En tout et partout j'ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l'abondance et à être dans la disette. » Phi 4.2.
- Dieu a donné ses grandes richesses à Salomon.
- La non-consommation que le monde prône est une forme d’ascétisme, qui n’est pas du tout fondée sur la Parole de Dieu ou un désir de s’y conformer.
- Ceux qui ne se font pas de cadeaux par conviction biblique, pour se centrer sur la vraie signification de Noël, ont une très bonne raison de le faire.
- L’abondance biblique n’inclut pas l’exploitation des autres.
- O.k. ce n’est pas écologique de consommer, mais respirer non plus !
- L’écologisme est le dieu d’un grand nombre !
- Si à chaque fois que j’ouvre mon portefeuille, je pense aux sacrifices de la croix, je vais mieux consommer.
- La Bible ne prône pas du tout l’endettement !
- Est-ce que je consomme par pression sociale ?
- Est-ce que les cadeaux, l’abondance de nourriture sont le centre de la fête de Noël pour moi ?
- Les fêtes bibliques sont célébrées en grand, avec des repas de fêtes et des présents (fête des Pourim).
- À Noël, on célèbre quand même la fête du Roi des rois !
Je suis vraiment heureuse d’avoir demandé à Dieu de m’éclairer et de l’avoir laissé personnellement me parler sur ce sujet. Je n’ai pas fait d’étude biblique (quoi que cela aurait été une bonne idée), ni poser des questions à plusieurs personnes sur le sujet, mais j’ai gardé mon cœur ouvert à ce que Dieu me réponde. Pour moi les choses sont devenues plus clairs et je sais que Dieu veut nous convaincre de façon personnelle, par rapport à chacun des questionnements de nos vies. Il faut juste lui demander et attendre (la partie la plus difficile) qu’il se révèle à nous au moment voulu.

Maisons en pain d'épice 2011

15 décembre 2011
Il était une fois une maman bouton et ses deux petits boutons. La maman bouton pensait toujours que les choses étaient beaucoup plus faciles qu'elles étaient vraiment. Comme elle avait toujours rêvé de faire une maison en pain d'épices. Elle se dit que cette année, était là bonne. Elle navigua pendant quelques temps sur le net pour trouver une recette et un modèle. Elle s'aperçut bien vite que la tâche serait plus difficile que prévue. Après la coupe de la première façade de maison, elle décida bien vite qu'il n'y aurait pas de fenêtre sur tous les côtés. Et que le modèle de garçon bouton serait beaucoup plus simple.
Au moment d'assembler le tout, la catastrophe ! Il manquait un pignon de la maison de garçon bouton et un pignon de maman bouton était vraiment trop petit ! De plus, lors de la cuisson les morceaux avaient voulu jouer un bon tour et s'étaient tordus rendant l'assemblage pénible. Grâce à l'aide de papa bouton l'assemblage fut finalement terminé et le plus agréable commençait.
Comme maman bouton avait manqué de pâte à pain d'épice elle avait terminé le toit de la maison de fille bouton avec des biscuits Graham. Mais fille bouton n'était aucunement intéressée par la maison. Son seule intérêt avait été de dévorer les mini-guimauves et Smarties que maman bouton lui avait donné, sans en coller aucun.

Garçon bouton tant qu'à lui s'était attelé à la tâche avec ardeur, en ne prenant que quelques petites pauses pour déguster des jujubes bien mérités !
Quand maman bouton lui demanda qu'elle était le nom du M. de pain d'épice il répondit sans hésiter : "M. Stan". Elle lui demanda ensuite qu'elle était l'histoire de M. Stan.
" S'il y a un feu dans la maison il va l'éteindre tout seul." Mais encore ?
" S'il y a un feu dans la maison il va l'éteindre tout seul." Voici donc l'histoire de M. Stan qui connu une fin triste, non brûlé, mais ingurgité par un petit garçon.

Maman bouton, fit contre malheur bonne fortune et décida qu'avec un seul pignon de maison, elle pourrait toujours accomplir son rêve !

Elle accomplie donc avec plaisir la construction de ses dalles de toit rêvées !


Elle se dit ensuite, que la maison était plus belle dans la simplicité. Et n'ajouta que quelques points rouges

C'est ainsi que la première bordée de neige tomba sur la maison de maman bouton. En espérant que notre Noël 2011 soit semblable !

La maman bouton pris quand même la résolution de trouver des alternatives plus faciles pour faire des maisons en pain d'épice mangeables dans les années qui suivraient.

Anne-Marie ayant publié une recette facile de pain d'épice je vous engage à aller voir son blogue si vous voulez tenter le coup !

Carte de Noël 2011

14 décembre 2011
Les paroles s'en vont les écrit restent." Depuis que nous sommes mariés, je me fais un point d'honneur d'envoyer des cartes de Noël par la poste. J'en envoie aussi quelques une par courriel également. Pour moi c'est très important de prendre le temps d'exprimer mon amour en parole à ceux qui me sont chers. Dans une carte ont dit plus facilement des choses qu'on dit difficilement en parole.
Depuis, le début de notre mariage je fais moi-même mes cartes... j'ai même déjà fait mes enveloppes... c'était une autre époque. J'avoue que les trois dernières années avec des bébés et grossesses, j'y suis allé pour le plus simple et j'ai commandé des cartes postales avec une photo de mes enfants. J'aime quand même mieux les cartes traditionnelles, donc cette année où j'ai plus le temps, je me suis fait plaisir. J'ai tout de même ajouté une photo aux cartes des grands-parents, qui je crois, auraient été déçu de ne pas avoir de photo de leur petits-enfants ! Il y aura certainement un retour aux cartes postales dans les prochaines année si Dieu veut bien nous accorder encore d'autres bébés ! Pour cette année je me suis quand même simplifié la tâche en prenant des supports de cartes tout prêts au magasin 1 $.

Mes cartes ont été réalisées avec mes inspirations du moment : du papier de livre et des petites branches. Comme les pages du livre étaient de grandeur standard j'ai pu imprimer le mot "joie" à l'ordinateur. J'ai dessiné un sapin au crayon à mine, puis j'ai peint rapidement le vert avec de la gouache en pain de fiston. Il ne restait qu'à coller les "troncs" à la colle chaude et ajouter une bande de mon super nouveau washi tape ( j'en ai enfin !!).
Un petit bout de washi tape sur les enveloppes et voilà mes cartes de Noël version 2011 !

Un cadeau pour moi

13 décembre 2011
L'année dernière, j'avais eu de l'argent pour mon anniversaire. Je me suis acheté de la laine... 1 an plus tard, je me suis tricoté un très gros neckwarmer. Il est tellement confortable, j'en suis totalement amoureuse !
 Je peux me réchauffer les bras et même s'il le fallait la tête !
Maintenant, c'est le temps de trouver la motivation que je n'ai pas trouvé dernièrement pour m'atteler devant ma machine à coudre...

Bonne soirée !

L'avent continue

12 décembre 2011
Je suis normalement très active durant cette période de l'année, mais cette année, je n'arrive pas à trouver d'énergie pour me motiver à en faire beaucoup ! Dans le fond, c'est une bonne chose : Less is more !

Mais, le peu de cette maman-ci inclus quand même un certains nombre de choses. Comme de faire la seule vraie tradition dans cette maison : des biscuits de Noël. Toujours la même recette, mais cette année sous forme de boules (oui, ça devient redondant chez moi).
Pis, juste un autre petit bricolage de flocons sur feuilles de livres (ça aussi ça devient redondant) pour décorer mes fenêtres.

N'empêche que je devais quand même au moins avoir une idée un peu entreprenante de l'année : faire des maisons en pains d'épices, ouf ! Épisode à suivre cette semaine !

Bon lundi !

Date with the lord- tout simple

11 décembre 2011
Cette semaine, la priorité était de donner du Tempra aux 4 heures et de me réveiller plusieurs fois la nuit pour donner une suce et de l’eau à une petite fille qui faisait une pharyngite. La maman était bien fatiguée.

Je n’avais pas la force de prendre une soirée complète pour ma Date avec Dieu. Je l’ai donc coupé en deux pour cette semaine. C’était un bon temps ! Plus je le fais, plus je l’apprécie. Donc, malgré la fatigue, je voulais de ce temps de qualité avec Dieu dans ma semaine.

Je voulais parler d’un sujet, mais je n’ai pas encore réussi à placer les morceaux dans ma tête, alors ce sera pour la semaine prochaine.

Louange de la semaine :

Premièrement, vendredi j’ai eu ma 2e prise de sang mensuelle. Tout était parfait ! À chaque fois c’est un soulagement, je ne suis pas capable d’envisager de recommencer la chimio ! Plus que 10 autres ! Merci Seigneur pour la santé !!!

Deuxièmement, je veux rendre infiniment gloire à Dieu pour la plus proche clinique médicale de chez moi, celle où je peux me rendre à pieds. Car, comme la grande partie des montréalais je n’ai pas de médecin de famille et le pédiatre de mes enfants est complètement (mais vraiment) à l’autre bout de la ville. Chose très rare, dans cette clinique quand on vient donner notre nom, ils nous disent à quelle heure environ on va passer et retournent les gens à la maison quand c’est trop long !!!! Wow, pas de salle bondée de malades et une très courtes attente en clinique. J’ai attendu environ 10 minutes !! C’est tellement un IMMENSE soulagement cette semaine, que de ne pas avoir à gérer mes deux enfants, dont une malade, dans une clinique médicale pendant des heures. Dieu dans son infini sagesse avait prévue dans les moindres détails l’endroit où l’on devait habiter !!! Il ne cesse de m’éblouir !

Fudge et fudge pops

9 décembre 2011
Après ma tentative difficile de cake pops de l'année dernière. Je n'ai pas vraiment eu le goût de refaire une tentative. En plus de trouver le processus un peu trop difficile pour une cuisinière non-perfectionniste comme moi, je n'ai pas trouvé le goût très extraordinaire. Avec mon chéri, nous avons donc tenté de trouver une autre idée pour remplacer le gâteau, mais tout de même faire de petites bouchées sucrées sur bâton.

Pour cette année notre tentative à donc été de faire des fudge pops. Je voulais essayer de les modeler comme les cake pops, mais j'ai manqué un peu d'inspiration et de temps. Une autre chose que je ne trouve pas extraordinaire dans les cakes pops c'est le candy melt. Je n'aime pas vraiment le chocolat blanc, alors je trouve que le goût est un peu trop fort. Mais on pourrait très bien tremper le fudge dans le candy melt comme les cake pops. Pour ma part, je les ai roulés dans les billes décoratives.

C'est moins mignon que les cake pops, mais c'est définitivement meilleur !

Cette recette me vient de ma belle-maman et est extrêmement facile à réaliser.

- 1 2/3 tasse de sucre
- 170 ml de lait carnation (évaporé)
- 1 1/2 tasse de mini guimauve (sinon les grosses coupées en morceaux)
- 1 1/2 tasse de pépites de chocolat
- Vanille
- 1/4 de cuillère à thé de sel

Laisser mijoter le sucre et le lait 5 minutes à feu moyen en remuant constamment. Retirer du feu et mélanger à la cuillère de bois le reste des ingrédients. Déposer dans un moule graissé et laisser refroidir.

Si vous voulez faire des boules laisser refroidir (environ 25 minutes température pièce) jusqu'à ce que le fudge soit assez consistant pour le modeler, mais qu'il ne soit pas devenu complètement dur. Moi, j'ai commencé à modeler mes boules et le mélange était encore relativement mou et collant. Je me suis donc bien badigeonné les mains de beurres. On insère ensuite le bâton avant que le tout ait complètement durcit. Je suis désolée que les directives ne soient pas plus précises, mais je n'en aie pas vraiment de meilleures.

La semaine a été disons, chaotique avec une petite fille malade. Je vais tenter d'écrire mon DWTL en fin de semaine.

Débardeur pour fiston

8 décembre 2011
( patron : Débardeurs rigolos dans Adorables tricots de Zoë Mellor)

En août, la fièvre du tricot m'a prise et je me suis mise à la recherche de patrons. Je sais tricoter depuis longtemps, mais je n'ai jamais vraiment appris à suivre un patron. Comme les seuls patrons que je trouvais sur le net étaient anglais j'étais un peu désespérée. Je ne voulais pas acheter de patron et comme c'est encore confus pour moi un patron en français, en anglais on oubli ça pour l'instant. Puis, un éclair de génie m'est arrivé ! À la bibliothèque de mon quartier qu'est-ce qu'on pourrait trouver... plusieurs livres de patrons de tricots ! La gamme de patron que j'ai pu y trouver était assez grande pour me tenir occupé un certain temps.

Mon deuxième objectif était de ne pas acheter de laine avant que mon stock présent diminue. J'ai donc réussi à trouver un patron pour presque chaque pelote de laine que je possède. Ce débardeur est le premier projet que j'ai commencé en septembre lors de mes longues journées à l'hôpital. Et je viens tout juste de trouver le temps de le terminer.

Pour mon petit homme des bois qui a toujours chaud un débardeur c'est juste parfait. Par contre, le patron disait 3-4 ans et je crois que c'est plus un 3 ans. Il ne fera plus l'année prochaine.

J'ai encore pleins de projets de tricots pour l'hiver et encore d'autres à vous montrer.

Idée cadeau

6 décembre 2011
Cette année avec notre fiston, nous avons décidé d'offrir des animaux de ferme... On aurait aussi pu acheter une bicyclette, une radio, même faire construire une église, mais les animaux c'est bien plus intéressant quand on a 3 ans !

Pour qui... pour des familles dans le besoin en Asie ! Pourquoi ? Pour que l'évangile puisse encore plus se répandre dans ce pays qui en a vraiment besoin. Pour que les familles croyantes et non-croyantes provenant de castes basses puissent se sortir de la misère engendrée par le système de castes. Parce que leur donner des animaux c'est leur fournir plus qu'un simple cadeau, c'est leur donner une source de revenu.
Nous n'en sommes pas à sacrifier nos cadeaux de Noël pour donner. Un jour peut-être, mais pour l'instant nous le faisons en plus. Il y en a pour tous les budgets et tous les goûts à Gospel for Asia. Je sais qu'il y a beaucoup d'autres missions qui font des choses du genre, celle-ci c'est celle qui nous parle le plus. Ça vaut la peine d'y penser...

Bon magasinage !

Sapin et petites branches

5 décembre 2011
Je suis dans une phase branches d'arbres. Alors quand j'ai vu l'idée de faire des petits sapins avec des branches chez Michele made me, j'ai sauté sur l'occasion. Mais comme je voulais le faire avec fiston, j'ai modifié l'idée légèrement.
Fiston et moi avons donc commencé par peindre les branches avec de l'acrylique argent et rouge.
La deuxième étape était de casser les branches, ce que j'ai fais. Puis fiston les a placer en ordre de grandeur et collé sur un ruban avec de la colle blanche.
Ce qui est très rare, monchéri a fait du bricolage avec nous et a aidé junior à coller des petits morceaux de tissus en guise de boules. C'est fiston qui a totalement décidé l'emplacement, c'est un petit garçon très systématique comme vous pouvez voir.

La touche finalement a été d'ajouter un grelot (acheté au magasin 1$).

Bon lundi !

Date with Lord- Contrôler

2 décembre 2011

Il y a d’autres sujets qui ont trait à passer du temps avec Dieu dont je veux parler ici, mais je n’ai pas l’énergie et le temps de vraiment me pencher sur l’écriture de ces sujets. Ils vont certainement venir, mais peut-être après Noël…

Lors de ma dernière Date avec Dieu j’ai médité sur le contrôle dans nos vies.

Le Petit Larousse 2007 défini le contrôle comme :

fait d’avoir sur quelque chose un pouvoir, une maîtrise »

Or, nous n’avons absolument aucun contrôle sur rien. C’est Dieu qui à le plein pouvoir ! Il est le Roi des rois comme mon fils me le répète cette semaine (je lui ai dit une fois et il s’en rappelle).

Nous voulons tous, à différents niveaux garder le contrôle sur notre vie. C’est une des principales raisons pourquoi l’homme ne veut pas accepter Jésus comme Sauveur : on ne veut pas laisser Dieu être le maître de notre vie.

Donc, voici quelques unes des mes réflexions.

- Le contrôle c’est quand on ne prie pas assez pour savoir la volonté de Dieu. Quand on utilise notre logique, ou la logique « spirituelle » pour prendre nos décisions, au lieu de prendre une chance de prier et que Dieu dise NON.

- Quand je veux tout contrôler j’empêche les autres et Dieu de me surprendre. Et de faire les choses peut-être mieux que ce qu’on aurait soi-même prévu !

- Être patient c’est perdre le contrôle. Perdre le contrôle sur le quand et le comment les choses vont arriver.

- Contrôler ce n’est pas avoir confiance que Dieu peut agir à travers les faiblesses des gens. Ne pas croire que Dieu peut agir même avec les erreurs qui vont inévitablement survenir !

- Vouloir contrôler c’est vivre dans la peur de l’échec, la peur de vivre les conséquences de nos erreurs et de celles des autres.

- Planifier c’est parfois vouloir contrôler l’avenir.

- Avec Dieu la meilleure chose c’est de perdre le contrôle… de lui laisser le contrôle total de nos vies, afin qu'il nous éblouisse de sa grandeur.

Louange de la semaine :

Gloire à Dieu pour le privilège de pouvoir enseigner mes enfants dans la Parole de Dieu. Gloire à Dieu parce qu’ils vont y avoir accès dès leur jeune âge. Mais aussi gloire à Dieu, parce que souvent lorsque je tente d’expliquer simplement une vérité biblique à mon fils, elle se révèle à moi sous un nouveau jour et je suis touchée. Souvent en ayant les larmes aux yeux ! Gloire à Dieu pour sa Parole qui rejoint tous les âges, toutes les tribus de la Terre !

Bonne fin de semaine !

Bonhomme de neige M. Patate

1 décembre 2011
Donc, la semaine dernière j'ai eu droit à une petite séance de cardio sans appareil spécialisé !! Après, m'être fait réveiller à 6h30 par un petit garçon hyper excité qu'il y ait de la neige, nous dûmes donc aller jouer dehors. Habiller deux jeunes enfants, dont une qui ne veut jamais garder ses mitaines... ça tient en forme !!!

Mon fiston et moi, (car Missjeneveutpasgadermesmitaines tombait constamment, n'était pas capable de se relever seule et chialait le reste du temps ! Super hiver en perspective !!) avons fait tant bien que mal notre premier bonhomme de neige de l'hiver.

Je dirais que c'est plutôt un monticule/bonhomme de neige, dût à la neige qui n'était pas vraiment collante ! L'année dernière, je ne sais plus où, j'avais vu une bloggeuse faire des parties de visage permanentes en pâte Fimo pour un bonhomme de neige. Je trouve qu'avec des jeunes enfants c'est génial, on n'a pas en plus de les habiller, à chercher ce qu'on va utiliser pour faire le visage du bonhomme.

Ce qui est encore plus génial c'est que nous avons un énorme M. Patate qui a des morceaux parfaits pour faire un visage de bonhomme de neige. Donc, même pas besoin de les fabriquer en Fimo. Ça donne un bonhomme de neige non-orthodoxe, mais bien sympathique !

J'ai trouvé mon M. Patate d'occasion il y a quelques temps et ai fait bien des jaloux avec. Donc à tous ceux qui m'ont envié, j'ai découvert qu'il y en avait chez Toys R us.

Il ne reste plus qu'à attendre qu'il retombe de la neige pour continuer de m'entraîner :) !

Centre de table de Noël, inspiration Ikea

30 novembre 2011
J'aime beaucoup les décorations de Noël Ikea. Je n'en ai acheté qu'une à ce jour, mais j'aime aller les regarder à chaque année. Cette année je suis tombée sous le charme de Strala, un nouvel article d'éclairage de Noël. Mais c'est un objet vraiment simple ! Je me suis toute suite dis que je pouvais faire pareil à la maison.
Finalement, j'y ai apporté ma petite touche personnelle en utilisant des pages d'un vieux livre. Je trouvais épouvantable d'utiliser un livre pour bricoler avant... on se ramollit avec l'âge.
Donc ma première étape à été de manger les céréales contenues dans le carton que je voulais utiliser : ) Puis j'ai collé des pages de livres des deux côtés avec de la colle en bâton. J'y ai découpé trois grandeurs de sapin. Que j'ai ensuite fixées avec de la colle chaude sur des bandes de cartons.
Vu d'ensemble sans éclairage.
Vu aérienne. Le plus compliqué c'est de bien placer la guirlande de lumière... Donc c'est vraiment facile à réaliser. Si on veut rester fidèle au modèle on n'a qu'à utiliser du carton blanc tout simple et ce sera très semblable. Comme coller et découper c'est ce que je préfère par-dessus tout !!! Je pourrais faire cela des heures !

En espérant que cela vous donne des idées !
{nifty button}

Célébrations de mes 30 ans

29 novembre 2011
J'ai mentionné subtilement il y a quelques temps que je célébrais mes 30 ans ce mois-ci !!!

" C'est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. "2 Co 4. 16

Je suis vraiment heureuse d'avoir 30 ans ! Heureuse d'acquérir chaque jour plus de sagesse et de savoir que le meilleur sera toujours devant moi : d'entrer un jour dans la présence de mon Sauveur.

Parlons célébrations : mon ultime rêve était d'aller à Londres pour mes 30 ans.... bon mettons que je vais en rêver pour mes 40 ans ! J'ai quand même eu plusieurs petites célébrations. J'aime mieux les petits groupes.
Donc un souper vin/fromage et nez de clown (dans ma tête j'ai toujours 8 ans) avec mes amis ! Le dessert, croustade à la cerise servi dans mon service à thé !
Un souper style Oktoberfest (en novembre), sans la bière, avec ma belle-famille. Le meilleur c'était la choucroute (achetée à la charcuterie), hum !!! Pour ma recette de bretzel, voir ici.
Monchéri a voulu me faire un gâteau Hello Kitty (c'est ça que je dis, j'ai toujours 8 ans dans ma tête). Le problème c'est qu'il a voulu le faire sans moule, en découpant le gâteau. Si vous avez déjà fait une tentative du genre, vous savez que glacer un gâteau découpé c'est une catastrophe. Finalement, il a opté pour faire la technique cake ball en mélangeant le glaçage avec le gâteau en miette et modeler le tout. C'est moins bon, mais beaucoup plus jolie ! Il a pris des restes de fondant pour faire les moustaches, les yeux et la bouche ! J'étais bien contente |
Souper surprise de raclette (j'ai pris la photo à la fin, il n'y avait plus de bouffe !) avec ma famille ! Et j'ai oublié de prendre le dessert en photo : gâteau des anges avec des fraises ! La soirée à été couronnée par une tentative de break dance de mon fiston de 3 ans !

J'ai passé de très beaux moments avec les gens que j'aime ! Il me reste encore une soirée spéciale avec monchéri pour terminer les célébrations, mais nous n'avons pas encore fixé la date. Donc dossier à suivre....

Bricolage sapin de Noël

28 novembre 2011
Le sapin de notre maison est officiellement décoré et les bricolages de sapins aussi. Nous n'avions pas fait de bricolage avec des petites boules de papier de soie depuis quelques mois, alors on s'est laissé tenter. J'ai pris le dessin du sapin ici.
Donc, pour ma fille de presque 20 mois j'ai fait les petites boules de papier de soie et d'aluminium. Je mettais la colle en bâton sur les boules et elle les collait. Pour une première expérience de sa part, c'était assez concluant. J'ai ensuite découpé le sapin et collé sur un carton de construction. J'étais vraiment contente de pouvoir faire un premier bricolage officiel avec elle ! Youhou !
Pour fiston de 3 ans, nous avons commencé par coller avec de la colle blanche des petites branches (je les coupais de la bonne longueur) sur les lignes contour. C'était la première fois que l'on travaillait la ligne contour et je trouve que c'était une bonne initiation. Nous avons attendu que la colle sèche et il a fait le reste seul, sauf découper et coller le sapin sur le carton.

Voici un autre petit bricolage très simple où je voulais que mon fiston apprenne à placer les triangles en ordre de grandeur. Je lui ai montré comment faire et il a pu ensuite les replacer lui-même et les coller seul. Puis, il a voulu ajouter des "flocons" de neige en pastel gras autour et il a tenté de dessiner le tronc aussi.

Voilà le lancement officiel de nos bricolages de Noël, il y en aura d'autres à venir...

Bon lundi !