"O taste and see that the LORD is good: blessed is the man that trusteth in him." Ps 34.8

Oxymel de violettes

22 mai 2018

Après avoir planifié mon jardin tout l'hiver, le printemps est enfin là pour que je m'y plonge corps et âme. Malgré le fait que mes ongles noirs prouvent mes efforts, il n'y a pas encore grands choses de comestibles dans mon jardin, si ce n'est de la ciboulette. Donc, comme l'année dernière avec le pain aux pissenlits, on se rabat sur ce qui pousse à l'état sauvage dans notre pelouse pour agrémenter notre alimentation en attendant les fruits de notre labeur. 

Ma nouvelle expérience cette année est de faire de l'oxymel. Oxy quoi ? De L'oxymel est un mélange de vinaigre infusé avec du miel, anciennement utilisé comme remède. J'imagine qu'avec le mélange d'une herbe médicinale, d'un bon vinaigre de cidre de pomme et de miel non pasteurisé, on peut venir à bout de bien des virus. 
L'oxymel peut donc être but tel quel, ou mélangé avec de l'eau ou du jus. Je vous conseille de diluer, au moins pour commencer...

C'est quoi l'intérêt ? Si vous ne saviez pas déjà, consommer du vinaigre de cidre de pomme non pasteurisé chaque jour est très bon pour la santé. Alors tant qu'à faire, pourquoi pas y ajouter un petit goût, d'autres propriétés médicinales et une belle couleur du même coup.  Je vais certainement essayer de faire d'autres tentatives d'oxymel au cours de l'été. Et je vais certainement utiliser mes décoctions pour boire, mais aussi pour faire des vinaigrettes. 


Alors, comment faire l'oxymel de violettes ?

Mélanger une égale portion de violettes et de vinaigre de cidre de pommes. Laisser reposer environ 1 semaine. Je n'ai pas été super patiente et je l'ai filtré après 5 jours. 


Ensuite, on ajoute du miel de préférence non pasteurisé pour avoir tous les bienfaits. On peut en mettre plus, mais un ration de 1/4 de tasse par tasse de vinaigre est un bon début. 


Pour le boire, on peut commencer par un ration de 1/5 d'oxymel et 4/5 d'eau ou de jus. On a ainsi un genre de limonade tonifiante. Ça reste assez vinaigré, on ne se le cachera pas. C'est pour cela que je pense à l'utiliser également en vinaigrette. Étonnament mes deux grands raffolent en boire plus que moi.

Cortido : chou épicé fermenté

4 mai 2018


Je trouve enfin le temps de vous partager ma nouvelle recette préférée de lacto-fermentation : (ok, la choucroute ça reste un grand favori) du cortido. Pour ceux qui ne savent pas c'est quoi, comme moi il y a 6 mois, du cortido c'est disons du kimchi version Amérique du sud. C'est aussi la version fermentée du pikliz haïtien. J'aimais déjà le kimchi et le pikliz, mais je crois que le cortido remplacera ces deux derniers dans mon frigo pour les prochaines années... Pour ceux qui ne connaissent pas du tout ni le kimchi, ni le pikliz disons que ce sont des condiments de chou et autres légumes épicés qu'on ajoute un peu partout, comme n'importe quel condiment. Bien sûr chaque culture et personne ont leurs associations favorites. Personnellement, les deux utilisations principales que j'en fais sont avec du la sauce pois noir. Qui est un plat haïtien ultra populaire dans cette famille et que nous mangeons régulièrement. Il faudrait que je vous partage la recette un jour. Et l'autre, non conventionnelle je l'avoue, avec du maïs soufflé !! Peu importe, si on aime le goût de la fermentation épicée, ça va avec tout. 

Il y a différentes versions de cortido, comme dans toutes choses. J'en ai essayé deux et c'est celle-ci que je préfère. 

- 1/2 chou tranché en julienne
- 1 ou 2 carottes râpées
- 1 petit oignon râpé
- 1 gousse d'ail émincé
- 3 cuillères à thé (ou plus) de flocons de piments
- 2 cuillères à thé de sel non iodé

Mélanger tous les ingrédients dans un bol, vous pouvez mélanger avec vos mains, histoire que le sel soit bien réparti. Laisser reposer 45 minutes, puis mettre dans un pot en verre à large goulot ou tout autre pot de fermentation avec lequel vous êtes à l'aise. 

Personnellement, je prend un petit pot en verre que je rempli d'eau pour faire un pesée, que je dépose ensuite sur le cortido (voir une image ici ). On presse  le cortido jusqu'à ce que le liquide remonte à la surface. Il faut s'assurer que le tout soit bien immergé. Je vous conseille de mettre votre pot dans une assiette, parce que ça peut déborder. Si jamais il manque de liquide on peut faire une saumure ( 1 à 3 cuillères à table de sel non iodé pour un litre d'eau non chloré) et ajouter du liquide. Il faut que le tout soit immergé pour éviter les moisissures. On laisse le tout à température pièce environ 4-5 jours, puis on met au frigo et on peut déguster immédiatement, ou on laisse le processus de fermentation continuer lentement au frigo encore quelques semaines. On peut conserver pendant plusieurs mois au frigo. 





Lingettes démaquillantes au crochet et savon maison

13 mars 2018

2 1/2 moi plus tard, je vous présente le cadeau de Noël que j'ai fais à mes sœurs. Une bouteille chacune d'huile essentielle (parce que t'sé), un savon fait à la main (je me suis lancée à l'automne, mais j'en suis encore aux essaies préliminaires, à suivre...) et des lingettes démaquillantes au crochet, le tout emballé dans une petite pochette en coton blanc qui m'a pris un gros 5 minutes à coudre et peu servir de sacs réutilisables ou de lavage. 

Parlons des lingettes. Malheureusement, il semble que j'ai été trop prise dans les préparatifs de Noël et j'ai oublié de prendre un bonne photos de celles-ci, mais elles sont bien là. Oui, le trucs bleu dans le petits pot Mason. J'ai vue passer ces mignonnes lingettes démaquillantes dans mon feed Instragram et ça m'a charmé. 1. Parce qu'elles sont mignonnes et 2. parce que je me suis laissée un peu prendre à la folie du zéro déchet dernièrement. 
Pas que j'y arrive, non non, loin de là. Ma banlieue assez moche n'a aucun vrai bon magasin zéro déchet. De plus, je n'ai pas le budget pour la plupart des produits et aliments sans déchets. Je dis la folie, parce que je vous dis pas combien mon cerveau capote un peu parfois à me demander comment transformer certaines habitudes, produits pour tendre vers le sans déchet. Je sais on fait du mieux qu'on peut, mais mon cerveau lui il m'écoute pas tout le temps. Ne fait pas comme moi. 
Mais revenons aux lingettes démaquillantes. Personnellement, comme je me maquille vraiment, sans blague, 2 fois par année... je n'avais pas l'intention de me crocheter des lingettes. Des débarbouillettes ,c'est parfait juste pour me laver le visage. Par contre, mes deux sœurs qui sont plus coquettes, féminines, attentionnées... que moi, se maquillent. Je les ai donc prises comme cobayes dans ma tentative de lingettes démaquillantes. 


Voilà le patron que j'ai utilisé ce trouve ici, en anglais cependant. Par contre, comme je suis vraiment une néophyte au crochet, à chaque fois que j'en fais, je me retrouve sur Youtube, parce que j'ai tout oublié. Donc, si vous êtes comme moi, ou que vous ne comprenez pas l'anglais voici le vidéo qui explique vraiment très bien comment faire. Si vous êtes une pro du crochet vous devriez être capable de faire une lingette en moins de 10 minutes. 


Point de vue utilisation,voici les commentaires d'une de mes sœurs :

1- Les faire sécher à l'air si on ne veut pas trop qu'elles rapetissent à la sécheuse.
2- Idéalement les laver dans une sac de lavage, parce qu'il semble que c'est le genre de truc qu'une laveuse ou sécheuse peut manger (en plus de toutes ces chaussettes....)
3- Ça exfolie un peu, on y va doucement avec ses yeux.

Coeurs en raphia rustiques

13 février 2018
 

Comme je l'ai dit hier, je suis vraiment dernière minute cette année. Même que je n'avais aucune intention de décorer le maison avec des cœurs. J'avais tout un autre concept en tête, mais quand l'inspiration nous prend et que ça inclut du raphia... et bien on succombe, même à la dernière minute. 


- Raphia
- Cure-pipe
- Colorant alimentaire (facultatif)

1- Colorer au préalable les raphias, si désiré, avec du colorant alimentaire. J'ai du colorant alimentaire artificiel que j'utilise maintenant seulement pour ce genre de projet (oui je suis rendue grano de même).
J'ai fait tremper mes raphias 1 heure ou deux dans de l'eau coloré au colorant alimentaire et ai laissé sécher toute le nuit.



2- J'ai tenté de former le cœur avec le cure-pipe au préalable, mais c'est plus rapide et efficace d'enrouler le raphia sur le cure-pire en premier. Tout ceci en laissant une petite partie à découvert à chaque bout.

À noter que c'est mieux d'utiliser un cure-pipe avec les couleurs qui se rapprochent du raphia, parce qu'on voit toujours un petit bout dépasser à quelques part (enfin, dans mon cas).



3- Lorsque le raphia est bien couvert, assembler le cure-pipe en cercle avec les bouts à découvert.


4- Recouvrir la liaison avec du raphia.


5- Faire un nœud au sommet pour bien fixer le raphia et former le cœur.


Et voilà ! J'ai essayé d'enrouler deux cure-pipes ensemble et d'utiliser deux raphia pour ajouter de la grosseur comme avec le cœur de droite. Mais je pense, que je préfère des cœurs plus fins.



Bonne fête des amoureux avec tous vos amours !

Beurre corporel fouetté facile

12 février 2018

À deux jours de la St-Valentin, je commence enfin à m'y mettre. Cette année, je sais pas, la machine est difficile à se mettre en marche pour quoi que ce soit...
Comme mes enfants ont encore des bonbons et/ou des chocolats reçus à Noël en réserve (enfin sauf un...), j'ai décidé des bouder les sucreries comme cadeaux de St-Valentin aux enfants.
Pour mes filles qui sont pas mal plus "girly" que moi (enfin, qui ont plus le temps que moi de se faire jolie), j'ai décidé de leur faire un petit beurre corporel tout simple, aromatisé à l'huile essentielle de géranium. C'est une de mes odeurs préférées en ce moment et qui ne sent pas du tout comme la fleur. L'odeur ressemble un peu au lychee. Bref, une idée qui prend environ 10-15 minutes à réaliser lorsqu'on a les ingrédients sous la main et qui va rendre mes filles bien heureuses et bien douces !
 

- 1 tasse d'huile de noix de coco
- 1 cuillère à table d'huile d'amande douce
- 16 gouttes de HE de géranium ou tout autre HE à votre goût qui n'irrite pas votre peau. (Attention de vérifier la compatibilité si vous êtes enceintes et pour de jeune enfants).
- Colorant naturel au goût (j'ai essayé de colorer avec de la tisane d'hibiscus, mais ça ne paraît pas beaucoup)

Mélanger tous les ingrédients et mélanger aux batteurs électriques pendant environ dix minutes. Au fur et à mesure vous allez voir que ça va gonfler légèrement et devenir beaucoup plus souple. Avec ma photo, je vois que j'aurais pu mélanger davantage parce qu'il reste un peu de grumeaux, mais ça fait parfaitement l'affaire quand même. 

Attention, je suis certaine qu'il y a des alternatives qui vont résister à la chaleur, celle-ci je ne sais pas. Donc, lorsque la température va se réchauffer, je vais mettre les pots au frigo (s'il en reste...) pour éviter que le beurre devienne liquide...

Aussi, si vous ne connaissez pas le HE de géranium, sachez que c'est bon pour plusieurs choses, entre autre réguler les hormones féminines... Toujours bon à savoir !


En passant, il y a 3 jours mon blogue a célébré ses 8 ans !! Ouf, il y a tellement de choses qui se sont passées sur ses pages en 8 ans. 3 enfants se sont ajoutés, 2 déménagements, et tellement de projets ! Le rythme est beaucoup plus lent, mais j'espère que si vous êtes nouveaux ici, les archives vont vous inspirer, même en 2018...

Anniversaire de dinosaures

29 janvier 2018


29 janvier, ouf, j'ai failli louper le premier mois de l'année... Sans blague, tout de suite après les fêtes j'ai chopé ce qui semble être l'influenza et j'ai été complètement hors service pendant une semaine. La deuxième j'ai remonté tranquillement. Cette deuxième semaine a aussi servi a "décroûter" ma maison de la saleté accumulé pendant 7 jours sans maman qui fait rien. Monchéri a tenu le navire à flot, mais sans co-pilote le navire à certainement mauvaise mine.

Tout ceci pour vous parler brièvement des 2 ans de fiston dernier né qui sont arrivés peu avant Noël. Avec la folie des fêtes. je n'ai pas réussi à tout faire comme j'aurais voulu, mais l'essentiel était là. En bonus, j'ai réussi à me faire une petite séance de collage thérapie en fabriquant le gros 2. Ce qui n'est jamais de refus juste avant les fêtes !

Encore une fois, j'ai passé plus de temps sur la partie bricolage que sur le gâteau. Le coulis du gâteau est disons une version liquide d'un mélange à truffe !! Dommage que certaine personne de notre famille n'aime pas le gâteau au chocolat... Il y en a eu davantage pour monchéri et moi. Bien sûr, fiston dernier né à complètement pigé l'amour du chocolat. C'est maintenant un mot très fréquent dans son vocabulaire... 

Les roches étaient des barres Hershey's biscuits et crème émiettés... le tout surmonté de figurines de dinosaures bon marché. Je rêve d'en trouver en bois...



Voilà, 2 ans... ça passe vite, mais en même temps je suis rassasiée de la phase bébé et je ne retournerais tellement pas en arrière ! 

Sur ce, si le rhume, la gastro ou autres microbes ne se pointent pas, je devrais revenir avant la fin février... 

À bientôt !

Bûche de Noël "mousse" au chocolat

19 décembre 2017
 

Laissez-moi vous présenter mon nouveau meilleur ami du temps des fêtes : mon moule à bûche de Noël. Mais avant de passer à plus de présentation, petite mise en contexte. 

Chaque année lorsque je reçois la belle brochure de la boulangerie/pâtisserie du coin, je la feuillette en salivant et puis je regarde le prix des belles bûches mousse au chocolat et autres saveurs sublimes et je m'étouffe sur mon café (bon, t'sé je bois pas de café tout le temps, mais pour être plus théâtral ). Et là je me dis, que soit je suis trop grippe-sous, soit je vis sur une autre planète, soit j'ai vraiment rien pigé à la vie. Je ne sais pas, dites-moi, 50 $ pour une bûche de Noël..., d'accord les plus abordables peuvent être à 30-35 $... Même si elles ont l'air merveilleusement bonnes, même s'il y a toute une expertise de savoir-faire derrière ça.... Enfin, c'est clairement pas dans mon budget de grippe-sous. Alors, pourquoi ne pas me laisser tenter par les bûches gâteaux bon marché du commerce.... disons que monchéri et moi ne sommes pas assez amateurs pour en acheter. Et sans parler de la liste d'ingrédients qui me fait toujours faire une crise de cœur (lire les ingrédients c'est vraiment un truc à ne pas faire si on veut vivre longtemps). Pourquoi pas une maison ? Il y a de très bonnes bûches maisons. Je sais, j'en ai déjà savouré quelques unes de Crapaud Chameau . Mais, on dirait qu'il n'y a que la mousse au chocolat qui me donne le goût de faire une effort culinaire de plus en cette période bien achalandée des fêtes (parce que pour de la mousse au chocolat, il y a bien des efforts qu'on peut faire). Je sais, je suis un être très complexe.
Mais bon, si vous me suivez encore, après m'être étouffée sur mon café hypothétique, mon cerveau s'est mis à s'activer (t'sé le café ça aide). J'ai donc réalisé que dans le fond c'était assez simple comme genre de bûche, fallait juste avoir LE moule. Encore une fois Amazon a été très aidant. LE moule n'était pas tout à fait dans des prix de grippe-sous non plus. Mais, lorsque j'ai demandé son accord à monchéri (t'sé la grippe-sous en moi avait besoin d'approbation) il a été très vite d'accord que c'était un bon investissement à long terme. Ou bien, juste les mots mousse au chocolat lui ont fait oublier tout le reste du discours. 

Donc, revenons à mon fameux moule (pour vous en procurer un sur Amazon, voir ici ). Avec LE fameux moule, vous pouvez faire une bûche de paresseuse comme moi en environ 10-15 minutes. Peut-être pas digne de la pâtisserie, mais définitivement beaucoup plus satisfaisante que les bûches du commerce. Enfin, c'est de l'avis de monchéri et moi qui ne sommes peut-être que d'étranges créatures....

Alors voici ma technique de paresseuse.

2 ingrédients : 

- Pépites de chocolat mi-amer (ou autre chocolat au goût) environ 1 1/2 - 2 tasses
- Crème à fouetter 2 tasses

1- Tapisser le fond du moule avec un papier parchemin
                             


2- Faire fondre environ 1/2 à 3/4 de tasse de pépites de chocolat (tout est très approximatif, désolée). Étendre le chocolat fondu sur le papier parchemin (je m’étais fais de petits plis pour indiquer la bordure du moule). Remettre dans le moule et mettre au frigo ou au congélo pour que le chocolat durcisse.




3- Faire une " mousse" au chocolat. Là je vais offusquer les puristes, ma mousse n'est qu'en fait une crème fouettée au chocolat, extra-chocolat. Juste pas assez de chocolat pour que ce soit une truffe, mais juste assez pour que ça ressemble d'avantage à de la mousse au chocolat et non à de la crème fouettée. Alors, voici le truc. 
Fouetter 2 tasses de crème à fouetter jusqu'à la consistance normale de la crème fouettée. Pendant ce temps faites fondre environ 1 tasse de pépites de chocolat, plus ou moins selon les goûts. Lorsque le chocolat est fondu, ajouter le à la crème fouettée, mélanger bien et mettre dans le moule. Tada ! Il n'y a qu'à faire refroidir un peu et qu'à démouler le tout et décorer selon les goûts. Encore une fois, cette année je vais y aller dans la paresse avec seulement un petit coulis de chocolat blanc fondu à la Pollock sur le dessus. 



On pourrait ajouter un fond de croûte de biscuits Graham et faire un multitude d'autres saveurs... mais ce sera pour une autre année ! En attendant, hier j'ai acheté trois carton de crème qui étaient en rabais à l'épicerie, je suis prête pour affronter le temps des fêtes !

Joyeux Noël à vous tous qui continuez de lire mes aventures !