"O taste and see that the LORD is good: blessed is the man that trusteth in him." Ps 34.8

Coeurs en raphia rustiques

13 février 2018
 

Comme je l'ai dit hier, je suis vraiment dernière minute cette année. Même que je n'avais aucune intention de décorer le maison avec des cœurs. J'avais tout un autre concept en tête, mais quand l'inspiration nous prend et que ça inclut du raphia... et bien on succombe, même à la dernière minute. 


- Raphia
- Cure-pipe
- Colorant alimentaire (facultatif)

1- Colorer au préalable les raphias, si désiré, avec du colorant alimentaire. J'ai du colorant alimentaire artificiel que j'utilise maintenant seulement pour ce genre de projet (oui je suis rendue grano de même).
J'ai fait tremper mes raphias 1 heure ou deux dans de l'eau coloré au colorant alimentaire et ai laissé sécher toute le nuit.



2- J'ai tenté de former le cœur avec le cure-pipe au préalable, mais c'est plus rapide et efficace d'enrouler le raphia sur le cure-pire en premier. Tout ceci en laissant une petite partie à découvert à chaque bout.

À noter que c'est mieux d'utiliser un cure-pipe avec les couleurs qui se rapprochent du raphia, parce qu'on voit toujours un petit bout dépasser à quelques part (enfin, dans mon cas).



3- Lorsque le raphia est bien couvert, assembler le cure-pipe en cercle avec les bouts à découvert.


4- Recouvrir la liaison avec du raphia.


5- Faire un nœud au sommet pour bien fixer le raphia et former le cœur.


Et voilà ! J'ai essayé d'enrouler deux cure-pipes ensemble et d'utiliser deux raphia pour ajouter de la grosseur comme avec le cœur de droite. Mais je pense, que je préfère des cœurs plus fins.



Bonne fête des amoureux avec tous vos amours !

Beurre corporel fouetté facile

12 février 2018

À deux jours de la St-Valentin, je commence enfin à m'y mettre. Cette année, je sais pas, la machine est difficile à se mettre en marche pour quoi que ce soit...
Comme mes enfants ont encore des bonbons et/ou des chocolats reçus à Noël en réserve (enfin sauf un...), j'ai décidé des bouder les sucreries comme cadeaux de St-Valentin aux enfants.
Pour mes filles qui sont pas mal plus "girly" que moi (enfin, qui ont plus le temps que moi de se faire jolie), j'ai décidé de leur faire un petit beurre corporel tout simple, aromatisé à l'huile essentielle de géranium. C'est une de mes odeurs préférées en ce moment et qui ne sent pas du tout comme la fleur. L'odeur ressemble un peu au lychee. Bref, une idée qui prend environ 10-15 minutes à réaliser lorsqu'on a les ingrédients sous la main et qui va rendre mes filles bien heureuses et bien douces !
 

- 1 tasse d'huile de noix de coco
- 1 cuillère à table d'huile d'amande douce
- 16 gouttes de HE de géranium ou tout autre HE à votre goût qui n'irrite pas votre peau. (Attention de vérifier la compatibilité si vous êtes enceintes et pour de jeune enfants).
- Colorant naturel au goût (j'ai essayé de colorer avec de la tisane d'hibiscus, mais ça ne paraît pas beaucoup)

Mélanger tous les ingrédients et mélanger aux batteurs électriques pendant environ dix minutes. Au fur et à mesure vous allez voir que ça va gonfler légèrement et devenir beaucoup plus souple. Avec ma photo, je vois que j'aurais pu mélanger davantage parce qu'il reste un peu de grumeaux, mais ça fait parfaitement l'affaire quand même. 

Attention, je suis certaine qu'il y a des alternatives qui vont résister à la chaleur, celle-ci je ne sais pas. Donc, lorsque la température va se réchauffer, je vais mettre les pots au frigo (s'il en reste...) pour éviter que le beurre devienne liquide...

Aussi, si vous ne connaissez pas le HE de géranium, sachez que c'est bon pour plusieurs choses, entre autre réguler les hormones féminines... Toujours bon à savoir !


En passant, il y a 3 jours mon blogue a célébré ses 8 ans !! Ouf, il y a tellement de choses qui se sont passées sur ses pages en 8 ans. 3 enfants se sont ajoutés, 2 déménagements, et tellement de projets ! Le rythme est beaucoup plus lent, mais j'espère que si vous êtes nouveaux ici, les archives vont vous inspirer, même en 2018...

Anniversaire de dinosaures

29 janvier 2018


29 janvier, ouf, j'ai failli louper le premier mois de l'année... Sans blague, tout de suite après les fêtes j'ai chopé ce qui semble être l'influenza et j'ai été complètement hors service pendant une semaine. La deuxième j'ai remonté tranquillement. Cette deuxième semaine a aussi servi a "décroûter" ma maison de la saleté accumulé pendant 7 jours sans maman qui fait rien. Monchéri a tenu le navire à flot, mais sans co-pilote le navire à certainement mauvaise mine.

Tout ceci pour vous parler brièvement des 2 ans de fiston dernier né qui sont arrivés peu avant Noël. Avec la folie des fêtes. je n'ai pas réussi à tout faire comme j'aurais voulu, mais l'essentiel était là. En bonus, j'ai réussi à me faire une petite séance de collage thérapie en fabriquant le gros 2. Ce qui n'est jamais de refus juste avant les fêtes !

Encore une fois, j'ai passé plus de temps sur la partie bricolage que sur le gâteau. Le coulis du gâteau est disons une version liquide d'un mélange à truffe !! Dommage que certaine personne de notre famille n'aime pas le gâteau au chocolat... Il y en a eu davantage pour monchéri et moi. Bien sûr, fiston dernier né à complètement pigé l'amour du chocolat. C'est maintenant un mot très fréquent dans son vocabulaire... 

Les roches étaient des barres Hershey's biscuits et crème émiettés... le tout surmonté de figurines de dinosaures bon marché. Je rêve d'en trouver en bois...



Voilà, 2 ans... ça passe vite, mais en même temps je suis rassasiée de la phase bébé et je ne retournerais tellement pas en arrière ! 

Sur ce, si le rhume, la gastro ou autres microbes ne se pointent pas, je devrais revenir avant la fin février... 

À bientôt !

Bûche de Noël "mousse" au chocolat

19 décembre 2017
 

Laissez-moi vous présenter mon nouveau meilleur ami du temps des fêtes : mon moule à bûche de Noël. Mais avant de passer à plus de présentation, petite mise en contexte. 

Chaque année lorsque je reçois la belle brochure de la boulangerie/pâtisserie du coin, je la feuillette en salivant et puis je regarde le prix des belles bûches mousse au chocolat et autres saveurs sublimes et je m'étouffe sur mon café (bon, t'sé je bois pas de café tout le temps, mais pour être plus théâtral ). Et là je me dis, que soit je suis trop grippe-sous, soit je vis sur une autre planète, soit j'ai vraiment rien pigé à la vie. Je ne sais pas, dites-moi, 50 $ pour une bûche de Noël..., d'accord les plus abordables peuvent être à 30-35 $... Même si elles ont l'air merveilleusement bonnes, même s'il y a toute une expertise de savoir-faire derrière ça.... Enfin, c'est clairement pas dans mon budget de grippe-sous. Alors, pourquoi ne pas me laisser tenter par les bûches gâteaux bon marché du commerce.... disons que monchéri et moi ne sommes pas assez amateurs pour en acheter. Et sans parler de la liste d'ingrédients qui me fait toujours faire une crise de cœur (lire les ingrédients c'est vraiment un truc à ne pas faire si on veut vivre longtemps). Pourquoi pas une maison ? Il y a de très bonnes bûches maisons. Je sais, j'en ai déjà savouré quelques unes de Crapaud Chameau . Mais, on dirait qu'il n'y a que la mousse au chocolat qui me donne le goût de faire une effort culinaire de plus en cette période bien achalandée des fêtes (parce que pour de la mousse au chocolat, il y a bien des efforts qu'on peut faire). Je sais, je suis un être très complexe.
Mais bon, si vous me suivez encore, après m'être étouffée sur mon café hypothétique, mon cerveau s'est mis à s'activer (t'sé le café ça aide). J'ai donc réalisé que dans le fond c'était assez simple comme genre de bûche, fallait juste avoir LE moule. Encore une fois Amazon a été très aidant. LE moule n'était pas tout à fait dans des prix de grippe-sous non plus. Mais, lorsque j'ai demandé son accord à monchéri (t'sé la grippe-sous en moi avait besoin d'approbation) il a été très vite d'accord que c'était un bon investissement à long terme. Ou bien, juste les mots mousse au chocolat lui ont fait oublier tout le reste du discours. 

Donc, revenons à mon fameux moule (pour vous en procurer un sur Amazon, voir ici ). Avec LE fameux moule, vous pouvez faire une bûche de paresseuse comme moi en environ 10-15 minutes. Peut-être pas digne de la pâtisserie, mais définitivement beaucoup plus satisfaisante que les bûches du commerce. Enfin, c'est de l'avis de monchéri et moi qui ne sommes peut-être que d'étranges créatures....

Alors voici ma technique de paresseuse.

2 ingrédients : 

- Pépites de chocolat mi-amer (ou autre chocolat au goût) environ 1 1/2 - 2 tasses
- Crème à fouetter 2 tasses

1- Tapisser le fond du moule avec un papier parchemin
                             


2- Faire fondre environ 1/2 à 3/4 de tasse de pépites de chocolat (tout est très approximatif, désolée). Étendre le chocolat fondu sur le papier parchemin (je m’étais fais de petits plis pour indiquer la bordure du moule). Remettre dans le moule et mettre au frigo ou au congélo pour que le chocolat durcisse.




3- Faire une " mousse" au chocolat. Là je vais offusquer les puristes, ma mousse n'est qu'en fait une crème fouettée au chocolat, extra-chocolat. Juste pas assez de chocolat pour que ce soit une truffe, mais juste assez pour que ça ressemble d'avantage à de la mousse au chocolat et non à de la crème fouettée. Alors, voici le truc. 
Fouetter 2 tasses de crème à fouetter jusqu'à la consistance normale de la crème fouettée. Pendant ce temps faites fondre environ 1 tasse de pépites de chocolat, plus ou moins selon les goûts. Lorsque le chocolat est fondu, ajouter le à la crème fouettée, mélanger bien et mettre dans le moule. Tada ! Il n'y a qu'à faire refroidir un peu et qu'à démouler le tout et décorer selon les goûts. Encore une fois, cette année je vais y aller dans la paresse avec seulement un petit coulis de chocolat blanc fondu à la Pollock sur le dessus. 



On pourrait ajouter un fond de croûte de biscuits Graham et faire un multitude d'autres saveurs... mais ce sera pour une autre année ! En attendant, hier j'ai acheté trois carton de crème qui étaient en rabais à l'épicerie, je suis prête pour affronter le temps des fêtes !

Joyeux Noël à vous tous qui continuez de lire mes aventures !

Les cadeaux faits par les enfants en processus

13 décembre 2017
 

Alors, cette année j'ai enfin réussi à motiver mes enfants de faire des cadeaux pour la famille autre que des dessins pour !

Pour mon garçon, monchéri a coupé quelques prismes rectangulaires (oui, j'ai pas oublié ma géométrie de deuxième année) dans nos vieilles retailles de bois. Fiston a donc peint des petits bonhommes de neige bien simples dessus. Ils leur manque encore une couche de vernis et le petit trou à la tête pour ajouter un fil afin de l'accrocher comme décoration. Disons que fiston n'est pas le garçon le plus détaillé de la planète, alors le concept pourrait être poussé un peu plus loin... Je suis tout de même contente du résultat !

Embarquer ma grande n'a pas été très difficile. Ma grand bricoleuse a toute de suite embarqué dans l'idée de faire des baumes pour les lèvres maison. J'ai acheté les contenants sur Amazon, si vous avez déjà les ingrédients à la maison et un microonde, la préparation prend un gros 10 minutes ! Il y a tellement de variantes de recettes pour le baume pour les lèvres, disons que j'y ai été au plus simple et ça fait vraiment très bien le travail. On ne sait pas du tout que c'est fait maison. 

C'est simplement moitié cire d'abeille, moitié huile de noix de coco qu'on fait fondre. Lorsque tout est liquide on ajoute environ 10 gouttes d'huile essentielle comestible au choix pour environ 3 cuillères à soupe de liquide. Par contre, je trouve que l'odeur ne reste pas beaucoup... Même si j'en ai mis plus que ça.... On verse dans nos contenants et on attend que ça refroidisse, tada !

Les contenants de ma grande venaient avec des autocollants fleuris pour mettre sur le dessus... elle était enchantée ! Moi, je préfère le mien sans ! On va certainement essayer d'autres variantes colorés la prochaine fois, mais je crois qu'on a refait notre stock pour quelques mois.

Trève de plaisanteries, mes cartes de Noël m'attendent !

Maison en pain d'épices au pastel sec

20 novembre 2017
 
Réalisation de ma grande de 7 ans.

Notre sapin de Noël n'est pas fait, mais les bricolages, créations et l'écoute de la musique de Noël battent leur plein ici. Comme j'ai toujours au moins deux filles toujours prêtes à se salir les mains avec moi, on a bien du plaisir. 

Nous avons ainsi réalisé des maisons et bonhomme en pain d'épices il n'y a pas longtemps. 

Pour débuter nous avons regardé des images pour relever les caractéristiques visuelles des maisons en pain d'épices : bonbons rouges et blanc, neige sur le toit etc... Ensuite, il n'y avait plus qu'à les créer avec des pastels secs sur un carton brun. 

On pourrait certes, faire la même choses avec des pastels gras, mais j'ai bien aimé le pastel sec qui rappelle l'aspect "poudreux" de la neige. 

J'ai demandé à mes deux grands (fiston premier du nom, a finalement succombé à mes demandes de nous joindre)

Pour ma puce de 4 ans je lui tracé le contour du bonhomme en pain d'épices, puis elle a dessiné le reste en regardant une image sur Google. Elle n'est pas encore très aventurière en matière de dessins, alors ça lui a donné des repères de regarder un vrai bonhomme en pain d'épices. 



J'ai demandé à mes deux grands de dessiner premièrement en blanc. Pour la simple raison que les couleurs pâles, comme le blanc, ressortent davantage sur un carton foncé et aussi parce que ça rappelle beaucoup plus le glaçage royale blanc traditionnel. 


Réalisation de ma grande de 4 ans, "inspirée" du Cri de Munch

Réalisation de mon grand de 9 ans

Réalisation de fiston de 23 mois

Sur une autre note, comme il faut bien que chacun de mes enfants fassent au moins un bricolage en bouboules de papiers de soies, fiston deuxième du nom s'y est mis aujourd'hui avec grand enthousiasme je dois dire !

Je vais certainement revenir avec d'autres activités créatives de Noël dans les prochaines semaines !

Dumplings aux pois chiches dans une sauce au cari

9 novembre 2017



Si vous me suivez sur Instagram, vous avez peut-être vue que j'ai moins le temps de cuisiner. Bon, en en fait, je fais l'essentiel, les choses plus complexes et essayer de nouvelles recettes sont devenu squasiment impossible (prendre une belle photo aussi). Je ne sais pas ce qui se passe dans ma vie depuis le début septembre, il me semble que je n'ai plus le temps de faire grands choses.... Mystère... Enfin, j'ai tout de même réussi à tester une nouvelle recette concluante dans ces derniers mois. 

C'est la première fois que j'utilisais vraiment de la farine de pois chiche (qu'on retrouve dans la section internationale/indienne et/ou sans gluten). Si ce n'est que pour cette recette, je vais en tenir en stock dans mon garde-manger (qui soit dit en passant, n'est tellement pas digne d'un classement impeccable Pinterest... ).

Cette recette à conquise toute la famille et elle entre encore une fois dans ma catégories préférée : pas chère, végé, pas trop de vaisselles (surtout le pas trop de vaisselles. Même si j'ai mis fiston premier du nom sur le séchage de la vaisselle, c'est encore et toujours ma bête noire) !

Voici ma version et traduction de cette recette :

Sauce
- 2 cuillères à table d'huile 
- 2 cuillères à thé de coriandre en poudre
- 1 cuillère à thé de cumin
- 1 morceaux de piment jalapenos
- 1 1/2 cuillère à table de poudre de cari
- 1 boîte de tomates en dés 775 ml..
- 1 tasse d'eau
- 1/2 cuillère à thé de curcuma
- 1 cuillère à thé de gingembre en poudre
- 1 cuillère à thé de beurre d'arachide (facultatif)

Dumplings
- 1 tasse de farine de pois chiches
- 1/2 oignon émincé
- 1/4 tasse d'huile
- 1/3 de tasse de yogourt nature
- 1 cuillère à thé de sel
- 1 cuillère à thé de beurre d'arachide (facultatif)
- 1 pincée de poudre à pâte

Faire revenir les oignons dans l'huile jusqu'à ce qu'ils soient translucides, puis ajouter les épices. Mélanger et ajouter les tomates et cuire jusqu'à épaississement environ 10 minutes. 

Pendant ce temps mélanger les ingrédients des dumplings, puis former de petite boules d'environ 1 1/2 cm à 2 cm de diamètre (elles vont gonfler légèrement). 

Ajouter les dumplings à la sauce, couvrir et cuire environ 10 minutes ou jusqu'à ce que les dumplings soient bien cuits. Si vous voyez que la cuisson semble inégales, vous pouvez retourner les dumplings à mi-cuisson.