"O taste and see that the LORD is good: blessed is the man that trusteth in him." Ps 34.8

Vitrail de Noël

6 décembre 2016
 
Réalisé par ma fille de 6 ans.

Dans notre cours d'arts nous avons dernièrement fait un vitrail de Noël. J'ai fait une version plutôt bricolage avec ma puce de 3 ans et pour les deux autres, je leur ai fais une version plus créative et difficile. En fait, c'était un travail un peu difficile pour mes deux plus vieux. Je le savais, mais j'ai testé tout de même. Il a fallut que je les aide. À refaire, je ferais un hybride entre les deux façons de procéder pour que ce soit adapté à leur âge. Par contre, pour des plus vieux c'est tout à fait adapté, je l'ai d'ailleurs déjà testé avec des enfants plus vieux avec succès. Je vous explique donc les deux façons de procéder et l'hybride possible.

Le matériel reste essentiellement le même pour les deux façons de procéder

- Carton de couleur noir
- Papier cellophane de couleurs aux choix (disponible ici et ici au Québec), sinon du papier de soie peut très bien faire l'affaire également.
- Colle en bâton
- Ciseaux
- Pochette de plastique (coupée pour avoir qu'une épaisseur), ou tout autre genre de pellicule transparente à votre disposition. (seulement pour la première technique)
- Crayon effaçable à sec ou marqueur
- Ruban adhésif


Pour les touts petits du pré-scolaire 

1 - Préparer le modèle
Pour les petits, il est préférable de tracer et de découper le contour noir soi-même selon nos goûts. (voir instructions dans la deuxième technique pour plus de détails). Par la suite, seulement coller la pellicule plastiques à l'aide de ruban adhésif (la colle en bâton peut faire l'affaire aussi) à l'endos. 

2-  Coller
Au préalable couper des petits cubes ou morceaux de papier cellophane.
L'enfant n'a plus qu'à recouvrir la pellicule plastique avec de la colle en bâton et d'y ajouter les morceaux de cellophane. 


Voilà le travail de ma puce de 3 ans.


Deuxième technique pour les enfants plus vieux (disons 9 ans et plus environ) 

1- Faire un croquis détaillé
Il est très important que les enfants fassent un croquis très détaillé avec les couleurs qu'ils utiliseront bien indiquées. Il peut être difficile de bien comprendre où seront les trous, alors plus de croquis est détaillé plus c'est simple pour eux. Ne pas oublier de mettre un cadre assez large tout le tour et aussi de dessiner la largueur du contour noir sur le croquis (comme on peu voir ci-bas, mais on peut voir aussi que fiston ne comprenait pas tout à fait et s'est trompé dans ses couleurs/contour).

Il est aussi primordial que le dessin (t'sé mes enfants ne sont pas originaux et on fait tous les deux un sapin) touche au moins le bas et le haut du cadre pour que ça se tienne à la fin. 


2- Tracer

Si vous voulez avoir un produit fini plus propre, pliez un grand carton en deux pour que le cellophane puisse être collé entre les deux épaisseurs (j'ai pas d'image clair de ce détail). À ce moment vous couperez deux épaisseur en même temps pour le vitrail.

Faire des X sur les endroits qui doivent être coupés/enlevés pour aider les enfants à ne pas se tromper.


3- Découper
Pour découper on peut se donner un petite coup de main en perforant au poinçon les endroits qui devront être enlever pour ne pas avoir à couper le contour. 


4- Cellophane

L'étape la plus difficile. À refaire je ferais faire le contour noir à mes enfants, mais je les ferais coller des petits morceaux de cellophane comme avec ma puce de 3 ans, c'est moins compliqué. 
Pour cette étape on trace le contour des formes de cellophane au crayon effaçable à sec ou au marqueur, puis on découpe (on peut effacer les lignes ensuite si cela a été fait au crayon effaçable à sec) et on colle.



On peut coller avec de la colle en bâton ou du ruban adhésif sur le contour noir des formes. 

Si vous avez plié votre carton en deux et que vous avez deux épaisseurs de cartons coupées identiquement vous pouvez ensuite les joindre ensemble pour qu'on ne voit pas l'endos du vitrail, mais que les deux côtés soient identiques. 


Réalisé par mon garçon de 8 ans.

Bricolage de décorations de Noël enneigés

29 novembre 2016
 

Ne laissez pas votre attention se détourner par les plastiques froissés dans mes fenêtres. Yep, nous avons des veilles fenêtres et les plastiques sont de mises l'hiver. Avec des enfants... vous pouvez imaginer que ce n'est pas impeccable longtemps...soupir !


J'ai décidé de monter d'un cran dans nos bricolage de Noël cette année en impliquant le plâtre... Ce qui veut surtout dire que j'ai décider de faire un projet... un peu plus salissant !

Si vous voulez faire du plâtre, couvrez bien votre plan de travail avec du papier pour ne pas avoir à nettoyer par le suite. Ce n'est pas que ça tache ou ne se lave pas, c'est juste que ça peut être un peu long à nettoyer !

Maintenant que vous êtes avertis et que vous avez bien recouvert votre plan de travail :

- Plâtre de Paris
- Cure-pipes
- Ficelle (corde..)
- Plastiques, papier etc... pour couvrir votre plan de travail
- Un bol pour le trempage
 

1- Former les décorations
Cela peut paraître simple, mais il y a quand même quelques détails à faire attention. Comme le plâtre donne du poids au tout et que les cure-pipes ne sont pas très solides, il faut s'assurer que la structure globale ne soit pas trop grosse et idéalement soutenue de plusieurs côtés. Je ne sais pas si c'est clair ? Ci-haut la boule de Noël c'est  sa ligne brisée qui  aide à soutenir la forme globale. Avec l'étoile j'ai fixé ensuite le haut du cœur au contour de l'étoile pour que le cœur ne s'affaisse pas. Ci-bas le cœur s'est affaissé et on a du l'enlever après avoir trempé dans le plâtre. Comme il n'y avait rien pour soutenir la forme d'étoile, elle s'est un peu déformé sous le poids. 


2- Ficelle
Attacher une ficelle ou tout autre système de suspension qui vous plaît et avec lequel vous allez vouloir suspendre votre décoration par la suite. 


3- Préparer le plâtre
Si vous n'avez jamais fait de plâtre et qu'il n'y a pas d'indications sur la boîte, voici mes brèves instructions:  utiliser environ 1/4 de tasse d'eau chaude (cela permet que le temps de séchage soit plus court) par décoration, ajouter du plâtre jusqu'à ce que le tout ait la texture d'une pâte à crêpe épaisse. 

4- Trempage
Si votre eau était bel et bien chaude, il faut faire vite pour tremper les décorations dans le plâtre avant que ça durcisse, donc ayez le tout prêt à l'emploi. 


5- Suspendre pour le séchage
Le temps de séchage peut varier beaucoup compte tenu de la température de l'eau, l'humidité et la température ambiante. Je ne pense pas que ça prenne plus de 24 heures. 


6- Peindre
Nous voulions que les décorations aient l'air d'être enneigées, alors nous n'avons pas ajouté de peinture coloré, mais c'est tout à fait possible. 
Pour notre part, nous avons peint avec de l'acrylique blanc, puis ajouté une couche de vernis à l'eau pour être certains de sceller le tout. 
Même si on veut garder les décorations blanches, il est tout de même important de les peindre pour qu'elles ne laissent pas une traînée de poussière sur leur passage. Je n'ai pas testé avec de la gouache, mais il est certain qu'il ne faut pas qu'elle soit diluée dans l'eau ou trop liquide, sinon cela aura tendance à entrer dans le plâtre et la couleur ne serait pas sensass, en plus de peut-être endommager la décoration elle-même. 


Ma cuisine se prépare pour Noël

22 novembre 2016
 

Nous n'avons pas encore sortie les boîtes de décorations de Noël, mais la maison commence définitivement à avoir un air festif avec les bricolages et décorations faits mains qui s'ajoutent au fil des semaines. Surtout, avec maintenant 22 jours d'écoute de musique de Noël...

J'ai préparé mon centre de table de Noël il y a déjà quelques semaines, ce pourquoi mes chandelles sont maintenant ridiculement petites (heureusement, j'en ai d'autres en réserve). J'ai utilisé un vieux moule à pain un peu rouillé, fixé les chandelles avec un peu de pâte à modeler qui ne sèche pas et mis du sel d'Epsom. 

Finalement, j'ai fait une "ma tante tricotante" de moi (t'sé, j'ai le verre en plus ), et je me suis fait un chemin de table en tricot. Moi et mes enfants nous en sommes fous... mais je comprends que tous n'ont pas la fibre tricoteuse ! En plus, il y a même les sous-verre assortis !!! Parce qu'avec les températures fraîches, ma table avait besoin d'une "petite laine" pour se tenir au chaud.



Voilà ma table et ma fenêtre remplie de nos bricolages. Je vous reviens avec les informations sur les bricos "enneigés" de la fenêtre.


Avec la belle bordé d'hier, la scène est encore plus agréable. Malheureusement, la neige devrait disparaître bientôt pour quelques semaines, snif !

En attendant son retour, nous continuerons bien sûr à écouter de la musique de Noël et bricoler, cuisiner et préparer nos cadeaux de Noël !

"It's the most wonderful time of the year ! " Andy Williams

Gâteau pain d'épices sans gluten

15 novembre 2016 

Depuis quelques semaines, je jongle avec l'idée de faire encore les 12 jours de Noël, comme les autres années. Encore aujourd'hui j'hésitais, parce que j'aime vraiment cette série. Mais, comme je l'ai déjà dit, mon temps est assez limité en ce moment. Finalement, je vais laisser la série de côté pour cette année. Par contre, il y aura tout de même abondance de toutes sortes d'idées pour les fêtes ici dans les prochaines semaines en commençant avec ce super gâteau sans gluten au pain d'épices. Peut-être 12 idées finalement, mais je ne veux pas m'engager et ne pas être capable de livrer.

Je n'ai pas encore beaucoup de recettes de dessert sans gluten très satisfaisantes et qui entrent dans mes critères, alors en voilà au moins une sensass. Je pense que ce sera certainement le dessert officiel du temps des fêtes 2016 dans notre famille. 


- 200 ml de farine de Sorgho
- 1 cuillère à thé de soda à pâte
- 1/4 cuillère à thé de gomme de guar (ou de gomme de xanthane)
- 1/2 cuillère à thé de cannelle
- 1 cuillère à thé de gingembre
- 1/2 cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu
- 1 tasse de cassonade
- 1/2 tasse de mélasse
- 1/3 de beurre fondu et encore tiède
- 1 œuf
- 150 ml de farine de sarrasin
- 1/2 tasse d'eau chaude

Mélanger la farine de sorgho, la gomme de guar, les épices, la cassonade et le soda, réserver. 

Dans un robot culinaire mélanger la mélasse, le beurre, l’œuf et le mélange d'ingrédients secs. Mélanger jusqu'à ce que le tout soit homogène. 

Ajouter la farine de sarrasin et l'eau chaude et mélanger quelques secondes, terminer à la cuillère en bois. Mettre dans un moule à pain bien beurré et cuire à 325 F de 30 à 35 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure-dent ressorte sec. 

J'ai servi le gâteau avec un glaçage au fromage à la crème (un mélange approximatif de celle-ci) .

À manger avec un grand verre de lait !


Bon préparatifs des fêtes !

Soupe minestrone

8 novembre 2016
 

En ce qui concerne les soupes, je n'utilise pas tellement de recettes, enfin rien de précis. C'est assez souvent une genre de mélange de ce qui se trouve dans mon frigo. Par contre, pour la minestrone je suis la recette avec précision. Je cuisine cette soupe quelques fois par année depuis... au moins 12 ans et j'ai comme peur que si je modifie les ingrédients ce ne sera pas aussi bon. Je ne sais pas pourquoi, mais le mélange de macaronis, courgettes, pommes de terre... miam ! C'est la parfaite soupe réconfortante !

- 1 oignon émincé
- 1 carotte coupée en rondelles
- 1 poireau coupé en rondelles
- 2 petites pommes de terre coupées en cubes
- 1 boîte de haricots rouges
- 2 gousses d'ail écrasées
- 1,5 l de bouillon de légumes ou de poulet
- 1 boîte de tomates en dés
- 1/2 tasse de macaronis
- 2 petites courgettes coupées en rondelles

Faire revenir l'oignon et l'ail dans une casserole dans un peu d'huile 5-10 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient translucides.  Ajouter le reste des ingrédients sauf les macaronis et les courgettes, porter à ébullition et laisser cuire 45 minutes. Ajouter ensuite les macaronis et courgettes laisser cuire 10 minutes de plus et servir.

Parfaite soupe d'automne !

Röstitos

1 novembre 2016

J'avais encore une activité de bricolage d'automne à publier, mais je ne sais pas vous. Ici nous sommes plutôt dans la tendance Noël, alors je vais la garder pour l'année prochaine... 
 

Je ne sais plus comment je suis tombée sur les tochos sur Internet. Les totchos sont  des tater tots version nachos. En fait, j'ai aussi découvert les tater tots que je ne connaissais pas. Je ne sais même pas si nous en avons au Canada, mais j'imagine que ce sont une version petites bouchées de hash browns.
Je trouvais que le mélange du goût de la pomme de terre et de la garniture à nachos semblait vraiment excellent !
Donc, j'ai fait ma version suisse-québécoise de tochos avec un röstitos. Le rösti étant le penchant suisse des hash browns plus connus ici. 

J'ai utilisé la recette très approximativement de Ricardo pour faire mes röstis (voir ici). Ce n'est pas comme ça que j'ai appris à les faire en Suisse, mais j'ai fait exception pour cette fois. 

Pour la recette de Ricardo, au lieu de retourner la galette j'ai seulement mis ma poêle de fonte au four à 450 F. jusqu'à ce que le dessus devienne doré. Puis je l'ai ressorti du four et l'ai garnis de salsa et fromage. Ensuite il n'y a qu'à faire fondre le fromage et voilà. Servir avec votre garniture à salsa préférée.

Si vous ne voulez pas faire de röstis, je suis certaine que vous pouvez faire la même chose en émiettant des hash browns !


La prochaine fois, je vais devoir utiliser mes deux poêles parce que ma tribu entière en a redemandé. 


Pourquoi on mange autant de courges chez nous

25 octobre 2016
 

Pourquoi on mange autant de courges chez nous (et la photo ne rend tellement pas justice à notre consommation, je pense que j'en suis à ma 5-6e citrouille et multiples autres petites courges cette année) ?

1- Parce que j'ai pas les moyens de manger bio et que les courges d'hiver avec leur pelures épaisses sont un choix intéressants, quand on ne peut pas manger bio.

2- Parce que je veux manger local. Je veux manger local parce que ça pollue moins, je veux manger local parce que ça encourage l'économie d'ici et aussi parce qu'au Canada les règles sur les pesticides et ogm, malgré qu'elles ne sont pas parfaites, sont meilleures que dans certains autres pays.

3- Parce que ce n'est ridiculement pas cher (parce que t'sé la majorité des gens ne mangent pas les courges, les prix ne sont pas élevé à l'automne). J'ai une famille de 4 enfants et je veux qu'ils mangent suffisamment de légumes, les courges sont pleins de bonnes vitamines autant que les légumes verts (enfin je pense, mais là je mettrais pas ma main au feu).

4- Parce que les courges d'hiver se conservent facilement tel quel sans transformation une bonne partie de l'hiver et que c'est facile de faire des stocks en saison pour être économique et pouvoir suivre les trois points plus haut même pendant la saison hivernale.

5- Parce que quand on s'y met, les courges sont super versatiles et on peut en mettre quasiment partout.

Cela fait des années que je travaille à me monter une banque de recettes avec de la courge et qui ne soit pas de la tarte à la citrouille (que je n'aime pas personnellement).

Voici la liste que vous pouvez trouver sur mon blogue (il y en a pas mal d'autres) :


Brioche à la citrouille
Courges délicata au vinaigre balsamique 
Egg rolls aux lentilles et courgettes
Gaufre à la citrouille 
Pain à la citrouille
Pancake aux courgettes
Pâtes sauce à la citrouille 
Sauce Alfredo à la courge 
Salade de citrouille crue 
Scones à la citrouille
Tacos chipotle à la courge
Tajine aux courgettes 

Sérieusement la façon dont ont en mange le plus c'est en soupe/potages (parce qu'on aime beaucoup la soupe ici), mais les recettes de soupes et moi c'est jamais très précis... J'en mets aussi dans les mijotés ou autres sauces pour remplacer un peu la tomate, comme dans le chili. Il y a aussi les pizzas à la courge delicata et bacon qui sont succulentes ! Il y a également la courge spaghetti avec sauce bolognaise que nous aimons bien. J'ai encore quelques autres recettes de courges à essayer dans les prochaines semaines... comme des frites de courges !

- Si vous êtes découragés de couper une courge avec la peau épaisse et difficile à tailler, attendez encore quelque semaines, voir mois et elle sera plus molle et facile à couper.

- Si vous ne voulez que faire de la soupe ou des recettes avec de la purée, coupez votre courge en deux mettez la au four à environ 375 F. 30 min ou plus selon la grosseur de la courge et l'intérieur deviendra tout en purée. Il n'y a plus qu'à gratter ensuite. 

- Allez, courez au supermarché faire le plein de courges, dans une semaines il n'y en aura plus beaucoup sur les tablettes.

Vive les courges !