"O taste and see that the LORD is good: blessed is the man that trusteth in him." Ps 34.8

Bricolage impressions feuilles d'automne

27 septembre 2016
6 ans, 3 ans, 8ans

Les températures d'automne sont enfin au rendez-vous ! Je n'ai jamais trouvé l'été aussi long ! Mais enfin, la saison des soupes, des courges et des pommes est vraiment là. Même si les feuilles n'ont pas encore commencé à changer de couleurs dans notre coin de pays, ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas faire un petite bricolage sur cette thématique en attendant qu'elles se décident à nous offrir leur spectacle de couleurs !

Donc, après une rapide cueillette de feuilles dans notre cours, mes enfants ont fait des impressions que j'ai montées en œuvre collective. 

Si vous êtes le moindrement intéressés à faire des impressions avec vos enfants, je vous recommande vraiment de vous procurer un rouleau à impression. Sans un rouleau à impression les résultats sont souvent beaucoup moins intéressants et dans certains cas il est impossible d'imprimer carrément. Exactement comme dans ce bricolage, je ne pense pas que ce soit possible d'avoir un résultat vraiment satisfaisant en appliquant la peinture avec un pinceau. Mais, je serais heureuse qu'on me prouve le contraire !


Pour faire ces estampes j'ai utilisé la même technique d'impression que pour mes gravures (voir ici ). Au lieu des plaques de styromousse se sont des feuilles qu'on imprime. Comme je suis une maman bien occupée, je ne vais pas répéter toutes les étapes de l'impression si vous avez besoin d'explications voir le tutoriel dans le lien ci-haut.





Ensuite j'ai demandé à mes enfants de tracer le contour des feuilles avec un crayon feutre permanent. Ils devaient choisir la quantité de feuilles dont ils voulaient tracer le contour. Puis, ils remplissaient le fond de pastel sec. J'ai pris du papier kraft pour les impressions parce que c'est mon papier préféré, mais on pourrait utiliser divers autres sortes de papier. 


Maintenant le collectif décore notre entrée !


Ratatouille

13 septembre 2016
 

Je n'ai pas mangé plusieurs sortes de ratatouille dans ma vie. Les premières fois où j'en ai mangé, je n'ai pas été vraiment conquise. Puis il y a 7 ans, nous avons passé quelques semaines en France et j'ai mangé une ratatouille exquise. Quand j'ai demandé à la dame qui l'avait cuisiné comment elle l'avait faite, elle m'a dit que LA chose à retenir c'était beaucoup d'huile d'olive. Mais vraiment beaucoup ! C'est vraiment ce qui donne le bon goût au plat, c'est gras, mais c'est bon ! Depuis, j'en cuisine chaque année (ou presque) à l'automne et j'en mets en conserve. Je ne penserais même pas d'en faire une seule fois et de ne pas en mettre en conserve. Le processus est un peu long à mon goût et demande de salir beaucoup trop de vaisselle pour que j'en cuisine que pour un repas. Enfin, c'est peut-être juste ma recette qui est trop compliquée, mais comme elle donne un résultat que j'aime vraiment, je ne veux pas en tester d'autres. 

Si je faits des conserves c'est vraiment pour deux raisons principales. Souvent, on fait des conserves parce que notre jardin déborde et on ne sait plus quoi faire de nos légumes et fruits. Moi, c'est en partie pour économiser de l'argent en achetant des légumes à bas prix à l'automne (mon jardin ne déborde pas encore assez pour faire des conserves). Mais LA raison, c'est surtout que mes conserves me sauve la vie très souvent. Mes classiques de conserves d'automnes sont : sauce à spaghetti (pour les lecteurs européens, ici au Québec c'est une bolognaise avec des légumes), chili végétarien, salsa et ratatouille, en plus de diverses confitures. Il y a aussi d'autres trucs que je cuisine et mets au congélo, mais ça c'est une autre histoire.  Souvent, quand je n'ai pas le temps de cuisiner ou juste pas le goût, je vais piger dans ma réserves de conserves et le repas est vite préparé. Pour la ratatouille, je la sers très souvent avec du quinoa pour ajouter des protéines facile au plat. 

Donc, voici ma recette de ratatouille, les quantités de légumes varient un peu parce que la grosseur de mes légumes varie, mais ce n'est vraiment pas important. L'important, c'est beaucoup d'huile d'olive.

- 2 courgettes coupées en tranches épaisses
- 1 grosses aubergine coupée en cubes de 3 cm
- 3 poivrons verts ou de couleurs variées coupés en morceaux de 3 cm
- Huile d'olive (je dirais d'avoir au moins 1/2 bouteille sous la main pour être certain de ne pas en manquer)
- 1 oignon grossièrement émincé
- 2 gousses d'ail écrasées
- 6 tomates coupées en quatre
- 1/4 de tasse de basilic frais ciselé
- Sel au goût

Mettre les courgettes et l'aubergine dans une passoire avec du gros sel . Recouvrir d'une assiette et y poser un poids (comme une grosse boîte de conserve). Laisser reposer 30 minutes puis rincer et laisser sécher. 

Recouvrir le fond de votre poêle d'une bonne quantité d'huile d'olive. Y faire fondre l'oignon et l'ail  à feu doux. Retirer de la poêle et y laisser l’excédant s'il y a lieu d'huile d'olive. Réserver. 

Recouvrir encore une fois le fond de la poêle d'une bonne quantité d'huile d'olive et y faire cuire les courgettes et les aubergines en plusieurs fois, en ajoutant de l'huile au besoin (et il y aura besoin) jusqu'à qu'elles soient bien cuites. Réserver. Faites de même pour les poivrons.

À ce moment mettre juste un peu d'huile d'olive et remettre les oignons avec les tomates. Porter à ébullition puis laisser mijoter à feu doux 15 minutes ou jusqu'à épaississement. Mettre les courgettes, les aubergines, les poivrons, le basilic et le sel . Faire réchauffer et servir ou mettre en conserve !

Vive la cuisine d'automne !

Pain aux zucchinis sans gluten

30 août 2016

Pour ma grande sensible au gluten, je suis toujours à la recherche de recettes sans gluten, facile et qui ne demandent pas une tonne d'ingrédients. Cette recette est parfaitement simple en plus de me faire penser à ma grand-mère qui avait d'énormes zucchinis dans son jardin. J'ai trouvé la recette ici. Comme la recette était déjà très bien je n'ai quasi rien changé vraiment. 

Voici ma traduction avec de minis changements. 

- 1 tasse de farine de sarrasin
- 4 œufs
- 1/2 tasse de sirop d'érable
- 1 cuillère à thé de cannelle
- 1/4 de cuillère à thé de muscade
- 3/4 de cuillère à thé de soda à pâte
- 1 cuillère à thé de poudre à pâte
- 1 1/2 tasse de zucchini râpé 
- Pépites de chocolat (facultatif)

Graisser généreusement un moule à pain. 

Mélanger les ingrédients secs dans un bol et créer ensuite un puits au centre, puis ajouter le reste des ingrédients sauf le zucchini. Battre la pâte au batteur électrique jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de grumeaux. Ajouter le zucchini et mélanger avec une cuillère en bois. 

Lorsque le tout est bien, mettre la pâte dans le moule à pain et bien étendre la pâte de façon uniforme. Saupoudrer un peu de pépites de chocolat sur le dessus. 

Cuire environ 30 minutes à 350 F ou jusqu'à ce qu'un cure-dent ressorte sec. Attendre que le pain ait refroidi pour le démouler. 

Servir tel quel, ou grillé avec du beurre.
 

Est-ce la fin ? et Shakshuska

23 août 2016
Cet été mon rythme de publication a été plus lent qu'à l'ordinaire. Disons que fiston qui marche à quatre pattes, les rénovations et juste la vie d'une maman de quatre enfants m'ont gardés en haleine. En 6 ans de blogue, j'ai souvent pensé arrêter, mais jamais aussi sérieusement que cet été. J'ai prié, j'en ai parlé à mon mari, des amies, une de mes sœurs, mais je n'arrive pas encore à savoir ce que je vais faire. Avec Pinterest et les milliers de blogues qui existent, je me demande vraiment si ça vaut encore la peine. Je ne sais pas... Pour le moment je continue humblement, mais je crois définitivement que le rythme continuera d'être irrégulier pour les prochains mois. Tant que fiston dernier né continuera de m'occuper autant nuit et jour, je ne pense pas pouvoir et vouloir publier régulièrement. La meilleur façon de me suivre reste encore d'aimer ma page Facebook, où j'affiche toute nouvelle publication. 

Sur une note plus positive, j'ai retrouvé le goût de cuisiner avec les températures plus fraîches qui commencent à revenir très timidement. Voici donc une nouvelle recette, un shakshuka. Très facile avec des ingrédients que j'ai toujours à la maison.  Celle-ci est une version un peu modifiée de ce classique plat du maghreb et de Turquie. Voici donc ma traduction avec légères modifications de cette recette. 

- De l'huile
- 4 gousses d'ail émincées
- 1 oignon haché
- 1 boites de tomates entières
- 1/2 cuillère à thé de paprika fumée
- 1 cuillère à thé de cumin
- 1/2 cuillère à thé d’origan
- 1/8 de cuillère à thé de flocons de piments
- Poivre, sel
- 1 boîte d'haricots blanc
- 4 œufs
- Fromage râpé pour la garniture (nous c'était du mozzarella, ajouté après la photo)

Faire revenir l'ail et l'oignon dans l'huile à température moyenne, jusqu'à ce que les oignons soient translucides (environ 5 minutes).

Ajouter les tomates en les écrasants avec les mains, puis les épices. Laisser mijoter 5-7 minutes et ajuster l'assaisonnement au besoin. Ajouter les haricots blanc bien égouttés au préalables et laisser mijoter 2-3 minutes. 

Ajouter les 4 œufs au mélange, placer un couvercle et laisser cuire encore 5 minutes ou jusqu'à ce que les blancs des œufs soient cuits, mais les jaunes encore un peu liquides. Retirer du feu et ajouter du fromage râpé au goût.

Sur ce, à bientôt !

Anniversaire de chèvres de montagnes

9 août 2016

Comme je l'ai dit, l'été c'est la saison des anniversaires chez nous. C'était l'anniversaire de monchéri dernièrement et nous lui avons préparé la plus farfelue des thématiques d'anniversaire : chèvres de montagnes. Je ne sais plus comment l'idée m'est venue, mais c'est parti du fait que j'appelle souvent monchéri chèvre de montagnes parce qu'il est habile comme une.

Nous avons donc bricolé des chapeaux de chèvres pour accueillir le papa au retour de son travail. Disons que les chapeaux étaient pour le plaisir des enfants et non du papa...

Puis nous avons mangé une poutine avec sauce maison et fromage de chèvre. La recette de sauce n'était pas assez concluante pour que je partage ici. Mais c'était somme tout excellent !



Pour le dessert c'était une "mousse" au chocolat garnie d'une Ferrero Rocher. Parce que les chèvres vivent sur des rochers, non ?


Ma "mousse" c'est simplement un mélange très approximatif de crème fouettée et de chocolat fondu.


Et puis, comme toujours, on récupère le papier Kraft des colis d'Amazon, pour faire un emballage thématique.

Anniversaire d'espion

2 août 2016
 
Les invitations pour cette année étaient sur le modèle de la chemise d'espions.

Cette année pour l'anniversaire de  8 ans de mon grand fiston, il avait choisi les espions pour sa thématique. J'ai essayé de faire ça le plus simple possible et je lui ai demandé d'inviter seulement ses plus proches amis pour restreindre le travail (normalement il y a beaucoup d'amis à la fête). Parce qu'avec bébé numéro quatre, je voulais ça le plus simple possible.


Ce qu'il y a eu de bien cette année c'est que mes deux grands ont mis la main aux préparatifs. Je ne voulais pas faire une pinata comme plusieurs des années précédentes, donc pour réduire le temps de travail nous avons fait des minis pinatas/bombes avec des ballons pour jeux d'eau. En 30 minutes nous les avions toutes faites ensemble !  Elles ont été recouvertes de papier de soie noir avant que la colle ne soit sèche, ce qui a réduit le travail.



J'ai préparé un petit jeu d'espion rapidement en 30 minutes, pour les enfants. C'était surtout des questions d'observation pour les entraîner à être de bons espions et qui avaient lieu dans notre cour arrière.



Oui les cupcakes ont l'air roses, je l'avoue. C'était ma tentative de rouge de maman qui ne veut pas mettre trop de colorant alimentaire mauvais pour la santé....


Les enfants étaient bien contents de repartir à la maison avec les petites bombes à faire "exploser".

Nous versus le géocaching

26 juillet 2016


Le géocaching c'est quoi ? Je suis encore une néophyte en la matière, alors je vais utiliser les termes du site officiel de Géocaching (ici). C'est une chasse au trésor, où on peut trouver des trésors un peu partout sur la planète. À l'aide de l'application géocaching et du GPS de votre téléphone ou tablette (on peut charger la géocache avant de partir de la maison avec le wifi), on trouve l'endroit avec la localisation exacte (enfin à peu près) où se cache la géocache et à partir de ce moment, il faut trouver le "coffre au trésor". Il semblerait qu'il y ait des caches qui contiennent des petits objets sans valeur qu'on peut prendre et remplacer, mais les géocaches que j'ai trouvées pour l'instant n'étaient que de petites capsules avec le log (papier où on inscrit son nom et la date où l'on a trouvé la géocache) à l'intérieur. Je ne suis pas certaine de bien expliquer, le mieux est encore d'aller visiter le site (ici)


J'avoue que je n'ai trouvé que le 2/3 environ des géocaches que j'ai cherchées. Celles que je n'ai pas trouvées étaient plus vieilles, 5-6 ans, et comme je ne savais pas si elles y étaient encore après 5-10 minutes de recherche je laissais tomber. De toute manière avec les enfants l'intérêt n'y est plus si on ne trouve pas rapidement la géocache. Aussi, pour le moment nous n'avons que l'abonnement gratuit, car nous n'avons pas assez le temps pour faire toutes celles qui sont gratuites dans nos alentours. J'avoue que de toute manière nous n'avons fait que celles qui étaient faciles d'accès dans les parcs, ou dans des endroits publics. Je n'ai pas grand intérêt à arrêter sur le bord de la route avec mes enfants pour chercher une géocache à l'âge qu'ils ont. Éventuellement, peut-être.   


Pourquoi j'aime le géocaching ? Je ne saurais dire vraiment pourquoi, je pense que c'est ma fibre chasseuse de trésor. Nous avons fait des géocaches dans notre ville, près de chez mes parents en campagne, en vacances etc. Ils y en a partout à découvrir et ça nous amène à visiter des endroits que nous ne visiterions pas sinon. Et pourquoi pas Pokémon Go alors ?.... Je ne peux pas vraiment comparer parce que je n'ai pas joué avec Pokémon Go, mais disons que je n'ai pas vraiment d'intérêt envers un jeux vidéo et j'aime encore davantage trouver un trésor tangible qu'un personnage que je dois combattre, mais à chacun ses aventures !